L' art de voir

forum d'un club d'art pour tout art de toute sorte
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
CalendrierCalendrier
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 Une nuit d'orage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
coralie
Admin
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 17

MessageSujet: Une nuit d'orage   Dim 6 Mai - 18:47

Une nuit d'orage


Au milieu du mois de juin, deux garçons, Esteban et Julien, âgés de douze ans, décident de camper à quelques kilomètres de chez eux. Ils s'installent au bord de la mer, face à une forêt de pins. En sentant le froid venir, les deux amis se réfugient dans leur tente où Julien raconte des blagues tandis qu'Esteban, le plus timide, l'écoute et rit avec lui.
Lorsque la lune commence à monter, de lourds nuages noirs apparaissent dans le ciel d'un bleu de plus en profond. Subitement un puissant grondement retentit. Les deux garçons sursautent et se regardent, l'air inquiet. Puis, un éclair déchire le ciel alors que la pluie tambourine sur la toile de tente qui menace de s'envoler, arrachée par vent.
« Julien, écoute ! S'écrie Esteban.
-Qu'est-ce qu'il y a ? Je n'entend rien à part cet orage !
-Mais si écoute bien on entend une cloche ! » Effectivement malgré les grondements du tonnerre et le battement de la pluie on entend de lointaines cloches qui sonnent. Et l'inéluctable arrive : le toit de la tente succombe au vent qui l'emporte vers la cime des arbres.
Seuls, sous la pluie qui leur frappe le visage, les deux garçons décident de courir vers le bruit des cloches qui ne va pas tarder à s'arrêter. Ils courent tant qu'ils peuvent, le bruit des cloches devient de plus en plus fort. Ils se rapprochent de leur but. Les cloches retentissent une dernière fois laissant dernière fois laissant un écho derrière elles.
Enfin, épuisés et trempés, ils découvrent un immense château-fort. Son pont-levis baissé, ses portes ouvertes, il paraît les inviter à entrer. Sans plus attendre, les garçons toujours aussi craintifs mais avec une pointe de soulagement dans le regard, entrent dans l'enceinte du château. Devant eux se dessine une forme ressemblant à un bâtiment. Julien voit une lumière dans cet édifice, le fit remarqué à Esteban. Puis, malgré la fatigue ils avancent à grandes enjambées jusqu'à la lumière qui se trouve être une torche. Alors, ils se mettent à chercher une porte à tâtons. Julien trouve l'entrée et entre suivit d'Esteban qui lui emboîte le pas.
A l'intérieur, un escalier en colimaçon les attend. Ils montent et découvrent une scène à couper le souffle. Sur les murs des tapisseries représentant des scènes de guerre ou de chasse. Devant, un trône attend là tel un lion qui surveille sa proie. Il y a aussi une grande porte en bois munie de vieux gonds en fer.
Soudain, des bruits d'épées se font entendre.
« C'est quoi ?! Julien pris d'effroi commence à trembler.
-Je...Je ne sais pas... Esteban, balbutiant est terrorisée.
-On dirait un combat de chevaliers.
-Non, c... c'est impossible. »
« Là où je passe, les vauriens comme toi trépassent ! Une vois d'homme venait de retentir. Un autre semble à l'agonie.
-Non! Pitié... »
« Il... Il l'a tué... » Esteban est pétrifié. Les garçons, terrorisés par la scène qu'ils viennent d'entendre ont la respiration haletante et sont de plus en plus pâles.
Le parquet craque. Des pas. Quelqu'un approche ! Julien tire son ami par la manche et se cache derrière le trône.
Un homme en armure entre. Il s'avance, puis voit les deux garçons cachés là, leur demande ce qu'il font ici. Julien raconte leur mésaventure.
« Je ne suis pas un chevalier, corrige l'homme, mais un acteur. Nous sommes en plein tournage d'un film. Venez, nous allons appeler vos parents. Les garçons, rassurés, reprennent peu à peu leurs couleurs. Tout redevient normal à part Julien qui comprend qu'il n'est pas aussi courageux qu'il veut le faire croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredunevie.jtkc.org/
 
Une nuit d'orage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Bornais, Gilles] Une nuit d'orage
» Nuit d'orage
» Orages mardi et Mercredi?
» Orages en Limousin (Soir et nuit du 11 au 12 mai 2011)
» 2 nuits d'orage de rêve sur le Léman !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L' art de voir :: Photographie et arts d'écriture :: Récits-
Sauter vers: