L' art de voir

forum d'un club d'art pour tout art de toute sorte
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 Beauté éternel (conte)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
coralie
Admin
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 17

MessageSujet: Beauté éternel (conte)   Dim 19 Fév - 12:23

Beauté éternelle

Il était une fois, dans un château, une belle princesse aux cheveux blonds. C’était la plus belle fille de tout le royaume. Mais hélas pour ses parents, la beauté ne faisait pas l'intelligence. Ils avaient hérité d'une fille si bête que pour elle, deux et deux font six et pour qui seuls comptaient la beauté et les diamants. Il était donc impossible pour eux de marier leur fille. Les princes subjugués par une telle beauté venaient... Mais, lorsqu'ils la rencontraient, le charme se rompait quand elle leur annonçait qu'ils étaient laids comme des poux.
Un jour, les parents royaux lancèrent un défi à la princesse pour sauver son honneur. Ils lui expliquèrent qu'un médaillon magique, permettant d'avoir autant d'or qu'on le désire, se trouvait au creux des montagnes. Mais la princesse mourrait si elle ne revenait pas dans dix jours exactement avec le fabuleux bijou. Celle-ci partit toute seule, dans la direction que lui indiquèrent ses parents, avec le nécessaire pour vivre (de son point de vue) c'est à dire : une lime à ongle, une brosse à cheveux, du maquillage, un miroir, six paires de chaussures, trois robes, des vivres à 0% de matières grasses, deux couvertures et cinq oreillers.
Son fardeau sur le dos elle marcha et tomba toutes les cinq minutes, à cause de ses talons-aiguilles et des racines d'arbres qui lui faisaient des croche-pieds sans arrêt. Elle avança lentement, jusqu'à tomber de fatigue et de faim car ses aliments sans graisse ne la nourrissait pas beaucoup. La princesse se releva tant bien que mal et vit à l'orée du bois une petite cabane. Elle alla frapper à la porte de celle-ci et un garçon d'une affreuse laideur l'invita à rentrer. Avec une certaine aversion elle rentra dans la maisonnette. Le garçon lui demanda : « Que faîtes-vous ici très chère ? » La jeune fille lui expliqua sa mésaventure...
« -Mais de quel médaillon parlez-vous ? Je peut vous assurez qu'il n'y en a point par ici ; je connait les montagnes par cœur et point il n'y a de médaillon, et surtout magique.
-Mais que vais-je bien pouvoir faire ? S'affola la pauvre enfant.
-Allons... Il n'y a nullement de médaillon, mais il existe une bague, qui peut faire apparaître tous se que l'ont souhaite. Je peut vous y mener princesse si vous le souhaitez...
-A quoi pourrait bien me servir une bague alors qu'il me faut un médaillon ?! S'exclama t-elle apeuré.
-Je vais vous expliquer ma chère. L'anneau peut faire apparaître le médaillon même s'il n'existe pas, rassura le vilain.
-Entendu... nous-y allons ?objecta la belle. » Et tout deux partirent vers le Sud.
Six jours c'étaient déjà écouler lorsque les deux compagnons virent un dragon très étrange, en effet devant eux se dressait un énorme dragon avec une tête de tigre. La princesse s’évanouit de frayeur. La créature s'approcha et déclara : « Ne vous inquiétez pas je ne vais pas manger d'humain, Je n'attaque que les démons. »
La demoiselle se releva, le garçon lui ayant expliqué que le dragon ne fut point dangereux et qu'il allait au contraire les aider ils repartir tous les trois sur le chemin de l'anneau magique...
Ils marchèrent pendant deux jour avant d'arriver a destination mais, des démons aux yeux rouges qui protégeaient un coffre, les empêcha de passé. Le dragon à tête de tigre réduit les démons en cendre, puis, ses compagnons s’élancèrent vers le coffre mais lorsqu'ils l'ouvrirent il n'y avait rien à l'intérieur... La belle jeune fille déçut ne regarda pas ou elle marcha et glissa sur une pierre ; son pied se déchaussa et la chaussure transperça une paroi de la malle qui étaient en fait un double fond qui laissé maintenant percevoir une bague. Le garçon pris la bague, puis par sa connaissance fit apparaître le bijoux tant convoiter par la jeune princesse et le lui tendit. Celle-ci le remercia et lui proposa de rentrer avec elle au château. Le jeune homme laid accepta et ils repartirent tous deux vers le château laissant leur ami derrière eux.
A mi-chemin de leur destination un chevalier les attaqua sans prévenir... Le camarade de la princesse la poussa pour empêcher l'énorme épée du guerrier de lui tranché la tête. Il prit alors l'anneau et fit apparaître une épée mais n'arriva pas à la toucher. Le chevalier attaqua l'ami de la jeune fille mais celui-ci esquiva le coup de peu. La superbe princesse prit l'épée que le médaillon avait créait et transperça l'armure de son ennemi qui mourra sur le coup. Le vilain se releva et regarda le cadavre du chevalier qui gisez dans la flaque de son propre sang, remercia sa sauveuse puis ils entreprirent reprendre leur voyage.
Tandis qu'ils ne rester plus qu'un jour pour remettre le médaillon au roi la princesse aperçut sa maison, le château. Quand tous deux arrivèrent devant le roi et la reine ceux-ci été si surprit qu'ils moururent sous le choc. La princesse fut déclarer reine de son nouveau royaume et prit pour marie son compagnon qui, depuis qu'elle l'avait sauver, été devenu beaucoup moins laid. Mais la princesse ne remarqua même pas le changement ; son défaut ayant lui aussi presque disparut. Puis tous deux eurent beaucoup d'enfants et vécurent heureux jusqu'à la fin des temps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredunevie.jtkc.org/
 
Beauté éternel (conte)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mode, la beauté à travers les âges
» Cendrillon/Conte de Charles Perrault
» Votre budget beauté par mois ?
» Oon, l'écuyer éternel
» 21ème Festival Interculturel du Conte, à Chiny (de jour)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L' art de voir :: Photographie et arts d'écriture :: Récits-
Sauter vers: